L'actualité africaine en continu
MOZAMBIQUE
Cherchez un article : "prépation de la CAN"
La Tanzanie se lance dans le combat contre les insurgés au nord du Mozambique
NEW

La Tanzanie se lance dans le combat contre les insurgés au nord du Mozambique

Les deux pays vont lancer une offensive conjointe au Mozambique et la Tanzanie va expulser vers le Mozambique 516 insurgés.
24 novembre 2020 à 12:39 - VOA AFRIQUE
Au moins 33.000 personnes ont fui les violences dans le nord du Mozambique

Au moins 33.000 personnes ont fui les violences dans le nord du Mozambique

Au Mozambique, en une semaine, plus de 33.000 personnes ont fui les violences dans le nord du pays, ravagé depuis trois ans par une insurrection jihadiste, a annoncé mardi l'Organisation internationale pour les migrations. 
18 novembre 2020 à 12:47 - VOA AFRIQUE
Au moins 33.000 personnes en une semaine ont fui les violences au Mozambique

Au moins 33.000 personnes en une semaine ont fui les violences au Mozambique

Au moins 33.000 personnes en une semaine ont fui les violences dans le nord du Mozambique, ravagé depuis trois ans par une insurrection jihadiste. C’est ce qu’a annoncé mardi l'Organisation internationale pour les migrations.
18 novembre 2020 à 07:21 - VOA AFRIQUE
La COVID19 sous contrôle au Mozambique

La COVID19 sous contrôle au Mozambique

La propagation du coronavirus est maîtrisée au Mozambique, selon l’OMS. Pour l’Organisation Mondiale de la Santé , le faible taux de mortalité laisse penser que la situation est sous contrôle et qu’il a été possible d’atténuer la courbe épidémique . Les différentes mesures mises en place dès le début de la pandémie et le soutien d’agences de l’ONU y seraient pour beaucoup. "La pandémie est sous contrôle au Mozambique. Il suffit de regarder le taux de mortalité qui est de 0,8. Les mesures mise en place et les ressources qui ont été canalisées ont eu un effet certain. Les gens...
17 novembre 2020 à 22:11 - AFRICANEWS
Massacre au Mozambique : les victimes décapitées “doivent avoir un nom, une histoire”

Massacre au Mozambique : les victimes décapitées “doivent avoir un nom, une histoire”

L’écrivain le plus célèbre du Mozambique s’est exprimé sur la violence islamiste qui règne dans le Cabo Delgado et qui devrait, estime-t-il, réveiller la conscience de ses compatriotes. Mia Couto prend l’exemple de l’écho trouvé par la mort de Samuel Paty en France, rapporte le journal O País.   
16 novembre 2020 à 19:47 - COURRIER INTERNATIONAL

Diffusez Ici !

Envoyez votre demande à afkrnews@gmail.com
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.